Chargé.e d'animation/éducation populaire et chargé d'accompagnement entreprenariat

LE PHARES

  • short term contract
  • France
  • < 15 persons
Social mission

Le projet du PHARES continue à être construit par des acteurs aspirant à une société plus solidaire, au service de l’humain, permettant l’épanouissement de chacun et la valorisation de l’environnement.

Job description

Offres d’emplois (CDD de 5 mois) :

Chargé.e d'animation jeunesse, éducation populaire et vie coopérative

Chargé.e d'accompagnement à l'entrepreneuriat coopératif




Description du projet de Coopérative d’éducation à l’entreprenariat coopératif :


Les coopératives d’éducation à l'entrepreneuriat coopératif sont des dispositifs innovants d’insertion sociale et professionnelle portés par un collectif de trois structures :

  • la société coopérative d’intérêt collectif Cité PHARES
  • Etudes & Chantiers Ile-de-France
  • Les coopérative d’activité et d’emploi Coopaname et Esscoop


Ces projets visent à regrouper des jeunes de 18-30 ans afin qu’ils créent leur propre entreprise coopérative et développent une activité économique de leur choix durant 3 mois. Ce projet d’éducation populaire entremêle expérience pratique de l’ESS (économie sociale et solidaire) et formation à l'entrepreneuriat coopératif.


Le projet de création de coopératives éphèmères de jeunesse est le résultat de plusieurs réflexions et discussions ayant eu lieu au PHARES avec les membres du PTCE (Pôle Territorial de Coopération Economique) partageant les constats suivants concernant l’insertion des jeunes dans l’emploi sur le territoire d’Île-de-France :


  • un phénomène de désœuvrement et un chômage de masse chez les jeunes en Île-de-France
  • un manque d’espaces de vie professionnelle dédiés aux jeunes actifs ou en voie d’insertion professionnelle
  • un développement fort de l’emploi tertiaire qui bénéficie peu aux jeunes du territoire
  • des discriminations à l’embauche plus fortes pour les candidats des localités défavorisées de banlieue.
  • une forte attractivité de l’entreprenariat et du statut d’auto-entrepreneur, notamment chez les jeunes (18-34 ans), renforcée par le développement des plateformes collaboratives (Uber, Deliveroo, etc.) avec toutefois des taux d’échec ou d’abandon des démarches très élevés

  • et une précarisation des travailleurs impliqués dans ces nouvelles formes d’emploi.
  • un individualisme croissant, un faible engagement citoyen et associatif des jeunes.
  • un manque d’intérêt des jeunes pour les questions liées à la citoyenneté, à l’intérêt général et à l’économie sociale et solidaire.
  • des lacunes concernant la connaissance les institutions et les acteurs du territoire.


Malgré ces constats les associations et acteurs locaux ne cessent de témoigner de la richesse et du dynamisme de cette jeunesse. Une jeunesse qui doit être davantage consciente et confiante sur ces capacités à réussir, d’un point de vue social et professionnel. Un potentiel dont nous ne doutons point. Notre parti pris dans le cadre de ce projet est donc de proposer une méthode d’accompagnement et de mise en situation résolument innovante pour les publics que nous visons.


Notre projet s'inspire du modèle des coopératives jeunesses de services (CJS) qui sont nées au Québec il y a près de trente ans. Le principe est simple : permettre à des jeunes de 16-18 ans de monter une coopérative, le temps d'un été, afin de proposer des services dans leur quartier. Les jeunes peuvent ainsi proposer aux particuliers ou aux entreprises de leur quartier des prestations telles que du jardinage, de la peinture, des livraisons, des déménagements, etc.


Face à l'urgente nécessité de trouver des dispositifs innovants et structurants pour insérer les jeunes majeurs du territoire dans l'emploi et dans une démarche citoyenne, nous avons décidé de créer un projet de coopérative éphémère de jeunesse dédié à un public bénéficiaire un peu plus âgé (18-30 ans). Notre parti pris est de proposer une démarche très ascendante du point de vue de la prise de décision. L'objectif principal de l'encadrement du projet par notre collectif est de mettre en capacité les jeunes à décider par eux-mêmes, à faire par eux-mêmes, et à se mettre en action pour le collectif. Si les plateformes collaboratives comme Uber sont dites «perturbantes» tant elles bousculent les économies en place, nous pensons que notre projet est tout aussi «perturbant» dans sa capacité à changer le regard des jeunes coopérants sur eux-mêmes et sur leur pouvoir d'agir, y compris en matière d'insertion professionnelle et de création d'activités économiques.



Actions prévues et objectifs



1) Développer collectivement une activité économique de leur choix.

Objectif :

  • Faire prendre conscience aux jeunes de leur pouvoir d’agir
  • Susciter l’envie d’entreprendre (collectivement)


2) Pratiquer l'économie sociale et solidaire

Objectifs :

  • Découvrir l’entrepreneuriat sous une autre forme, vivre une expérience collective
  • Appliquer des principes de gouvernance démocratique.
  • S’exercer à la gestion d'une entreprise coopérative
  • Favoriser le vivre ensemble, la coopération et la solidarité.


3) Participer à des formations professionnalisantes et à des ateliers sur des thématiques citoyennes. Objectifs :

  • Acquérir des compétences professionnelles concrètes (marketing, ressources humaines, prospection commerciale, travail en équipe, etc).
  • Sensibiliser les jeunes à des thématiques liées à la citoyenneté et encourager l'engagement citoyen.


4) Organiser des rencontres avec des acteurs du territoire (entrepreneurs, chefs d’entreprises, associations) et visites de lieux dédiés à l’économie sociale et solidaire.

Objectifs :

  • Développer son réseau professionnel et acquisition de connaissances vis à vis du territoire (acteurs, institutions).
  • Faciliter la mise en relation entre les jeunes et les associations/entreprises du territoire.


Ce premier projet a de nombreux impacts sur le territoire et sur les jeunes ayant participé au projet.

Tout d’abord, il permet de créer ou de renforcer les liens existants entre différents acteurs du territoire (structures de l’ESS, acteurs de l’emploi, associations de quartier et de jeunesse, collectivités, entreprises). Il contribue à changer le regard des jeunes coopérants sur eux-mêmes et sur leur pouvoir d'agir, notamment en matière d'insertion professionnelle et de création d'activités économiques. À travers une sensibilisation à l'Économie sociale et solidaire et au monde des coopératives, les participants au projet peuvent découvrir un nouveau pan de l’économie et aborder une réflexion sur certaines thématiques citoyennes (écologie, égalité, discrimination, etc.). Enfin, les coopérant.e.s peuvent durant ces 3 mois développer leur réseau professionnel, acquérir des compétences professionnelles et des connaissances utiles à leur projet grâce à des temps de formation adapté à leurs besoins.


Le public cible :

Jeunes de 18 à 30 ans ayant des profils socio-professionnels divers (jeunes bénéficiaires du RSA, d’indemnités chômage, jeunes en décrochage scolaire, étudiants en réflexion, jeunes travailleurs, jeunes créateurs d’entreprises, etc.).


Depuis 2017, nous avons porté 14 coopératives d’éducation à l'entrepreneuriat coopératif sur 7 territoires d’Ile-de-France. L’ambition en 2020 est de consolider notre action sur les différents territoires et poursuivre cette dynamique d’essaimage. L’essaimage et la multiplication de ce projet a permis d’impulser une réelle communauté de jeunes entrepreneurs coopérateurs et donc de susciter des échanges entre des jeunes résidant sur des territoires différents de la région.




Description du poste et déroulé de la mission :



Chaque groupe est accompagné par deux salarié.e.s (un binôme) ayant des profils complémentaires : Un.e chargé.e d'animation jeunesse/éducation populaire et un.e chargé.e d'accompagnement à l'entrepreneuriat coopératif.


Nous recrutons au total 4 salarié.e.s qui formeront donc 2 binômes. Chaque binôme aura pour mission de mettre en place une coopérative éphémère de jeunesse.



Les missions sur une coopérative se décomposent en trois phases :


PHASE 1 - Mobilisation des jeunes et préparation du programme pédagogique



Dans un premier temps (1,5 mois) , les animateur.rices auront pour mission de contribuer à la mise en place du projet de coopérative d’éducation à l'entrepreneuriat coopératif sur le territoire. Cette première phase comprend différentes missions :

- Promouvoir le dispositif sur le territoire

- Rencontrer les acteurs locaux afin de renforcer l’ancrage territorial du projet

- Organiser et animer des réunions d’informations auprès des jeunes ou des partenaires de l’emploi ou des acteurs jeunesse.

- Réaliser des entretiens individuels avec les jeunes qui participeront au dispositif

- Préparer en binôme l’ouverture de la coopérative et le programme pédagogique en lien avec les partenaires et les acteurs locaux

- Co-animer les réunions du comité local (partenaires)



PHASE 2 – Animer la Coopérative jeunesse



Dans un second temps (3 mois) les animateur.rices seront en charge de l’animation et de l’encadrement du groupe de jeunes.

- Co-animer le groupe de jeunes coopérant.e.s, utiliser des outils d’éducation populaire et techniques d’animation adaptés, gérer les conflits, les aider à développer leurs projets dans un esprit coopératif

- Accompagner les jeunes dans l’émergence et le développement d’activités économiques

- Organiser des ateliers de travail, des temps d’animation collectif et des temps de formations à destination des jeunes en fonction de leurs

- En lien avec le comité local et le chargé de projet, organiser des rencontres avec les acteurs du territoire (entrepreneurs, élus de collectivités) et des visites de lieux dédiés à l’économie sociale et solidaire

- Co-organiser des temps d’animations inter-coopératives avec les différents animateur.rices en poste afin de favoriser des échanges entre les jeunes des différentes coopératives jeunesses

- Informer le comité local et les porteurs du projet du déroulement du projet tout au long des 3 mois

- Participe aux différents temps d’échanges de pratiques avec les autres animateur.rices et les porteurs de projet.



PHASE 3 – Capitalisation (2 semaines)



- Participer aux réunions de bilans avec les porteurs de projet

- Préparer la suite de parcours des jeunes en lien avec les acteurs locaux et l’accompagnateur.rice socio-professionnel

- Rédiger un bilan qualitatif pour chacune des coopératives jeunesse

- Participer au bilan économique de la coopérative en lien avec la CAE

- Récolter les différents indicateurs nécessaires à l’évaluation du projet


Les salarié.e.s recrutés pour ce projet disposeront d’une autonomie importante dans la réalisation de leurs missions mais ils devront travailler en étroite collaboration avec les coordinateurs régionaux du dispositif.




Profil du candidat “éducation populaire et vie coopérative” :



Compétences requises :

- Expérience confirmée en animation de groupe

- Connaissance des outils et méthodes d’éducation populaire

- Aptitudes relationnelles, capacité d’écoute, de compréhension, d’adaptation et d’esprit d’équipe

- Capacité́ d'organisation, de rigueur, d’adaptation, d’initiative et d’autonomie

- Aisance orale et capacité à présenter un projet devant des partenaires

- Capacité́ à identifier et développer des partenariats


Atouts :

- Être titulaire d’un diplôme d’animation

- Connaissance du territoire d’action

- Connaissance des acteurs sociaux (acteurs de l’emploi, missions locales, PJJ, FJT, associations de prévention…)

- Être sensibilisé.e aux principes coopératifs et à l’économie sociale et solidaire



Profil du candidat “vie économique et entrepreneuriat” :



Compétences requises :

- Connaissances de l’économie sociale et solidaire et des coopératives

- Être sensibilisé.e à l'entrepreneuriat

- Notions en gestion et connaissance du monde de l’entreprise

- Aptitudes relationnelles, capacité d’écoute, de compréhension, d’adaptation et d’esprit d’équipe

- Capacité́ d'organisation, de rigueur, d’adaptation, d’initiative et d’autonomie

- Aisance orale et capacité à présenter un projet devant des partenaires

- Capacité́ à identifier et développer des partenariats


Atouts :

- Connaissance du territoire et des acteurs socio-économiques locaux (pépinière d’entreprise, couveuse, espaces collaboratifs, …).

- Connaissance des Coopératives d’activités et d’emploi


NB : les binômes devront travailler en étroite collaboration, il n’y a pas nécessairement une division des tâches. Les binômes visent à être complémentaires afin de répondre aux différentes attentes des jeunes et du projet.



Caractéristiques du poste :



- Type de contrat : CDD

- Durée du contrat : 5 mois (contrat potentiellement renouvelable sur une nouvelle période de 5 mois en fonction des coopératives jeunesse qui seront lancées en début d’année 2021).

- Temps plein 35h/semaine

- Horaires flexibles (ex : possibilité d’intervention terrain en début de soirée, de 18h00 à 20h00 et le samedi)

- Date de début de contrat : 7 septembre 2020

- Formation de 5 jours prévue la 1ère semaine du contrat et 1 formations de mi-parcours sur le reste de la durée du contrat

- Rémunération : 1800€ brut

- Mutuelle de l’employeur

- 50 % du pass Navigo

- Les animateur.rices seront amené.es à faire de nombreux déplacements sur le territoire, notamment durant la phase 1 du projet qui est relativement intensive.



Lieu de travail :



Les coopératives d’éducation à l'entrepreneuriat coopératif seront situées sur les territoires suivants :

  • Sarcelles - Roissy-Pays-de-France (95)
  • Clichy-sous-bois - Grand-Paris-Grand-Est (93)


La formation et les différents temps d’échange/bilan auront lieux au PHARES ou à Coopaname durant toute la durée du contrat. Durant la phase 1 du projet (mobilisation des jeunes), les animateur.rices seront sur le terrain mais ils pourront disposer d’un poste de travail dans les locaux du PHARES, de Coopaname ou de la structure hébergeant la coopérative éphémère.




How to apply?
Process de recrutement : - CV et Lettre de motivation au format PRENOM NOM CV + PRENOM NOM LM - Merci d'indiquer dans votre mail de candidature si vous avez des préférences concernant les territoires. - - Deadline pour postuler : 2 juillet 2020 (on vous conseille néanmoins de postuler le plus tôt possible). - Des entretiens auront lieux les dans les locaux du PHARES le 7,8 et 9 juillet. Si vous n'êtes pas disponible à ces dates, merci de le préciser dans le mail de candidature. Nous privilégions les entretiens physiques mais au regard de la situation, nous pourrons organiser des visioconférences également. - Pour envoyer votre candidature ou pour toutes questions relatives à l’offre de poste, vous pouvez contacter : arthur.lauvergnier @lephares.coop alex.seynave@lephares.coop 09 72 63 70 95
More informations
  • Île-de-France, France
  • Website
  • Unknown
  • Posted on 06-20-2020
Take time to define THE meaningful jobs that would really suit you!
Chargement...