Chef (fe) de projet renouvellement urbain innovant à Mayotte, Ville de Koungou - Mamoudzou

short term contract
Mamoudzou, Mayotte
Posted on 07-30-2021

Ville de Koungou

Mission de renouvellement urbain innovant

More informations
  • Website
  • Public institution
  • Between 50 and 250 employees
  • Others
Read more


Catégorie Cadre A de la FPT, titulaire ou contractuel

Niveau de qualification Niveau master (bac+5) en lien avec le renouvellement urbain (urbanisme, sciences sociales…), diplôme d’architecte et/ou d’ingénieur

CONTEXTE 

Deuxième ville de l’île, Koungou connait depuis une vingtaine d’années une croissance démographique fulgurante (+ 12 000 habitants en 10 ans qui revient à + 60%), soit la plus importante de Mayotte. Cette démographie s’est traduite par l’apparition de nombreux quartiers constitués d’habitats de fortune. En 2017, l’habitat précaire représentait ainsi 45% des logements sur le territoire communal. Ces secteurs de bidonville sont composés majoritairement de cases en tôle. Ils représentent un enjeu fondamental, car ils génèrent d’importantes nuisances environnementales et exposent les habitants à des dangers liés à des risques sanitaires (typhoïde, cholera…) et naturels (aléas, séismes, épisodes cycloniques).

Ville portuaire et stratégique pour le développement de Mayotte (port, carrières, zones économiques…), elle a longtemps été sous dotée. Renforcée aujourd’hui par son histoire, de nombreuses opportunités émergent pour monter des projets dans tous les champs du développement urbain.

A Koungou, c’est au sein d’une même direction qu’ont pu être rassemblés les services : foncier, urbanisme, aménagement (avec un pôle dédié au bidonville) et NPNRU. Associant leurs compétences respectives, les équipes travaillent de concert pour innover et amorcer le changement par des actions concrètes.

De nombreux projets en cours illustrent bien la dynamique actuelle :

·       Accompagner Mayotte vers le droit commun en s’appuyant sur les problématiques urbaines concrètes comme le foncier. Aller vers les populations en « s’inspirant » des modes de communication « traditionnels » aujourd’hui dans les villages pour informer (sortie des mosquées, comité de village, passage avec mégaphone…) sur comment devenir propriétaire ? comment vendre son terrain ? quelles sont les zones inconstructibles ? etc.).

·       S’appuyer sur la richesse locale et la place des femmes dans la société mahoraise pour développer les énergies renouvelables et lutter contre la précarité énergétique. Des formations développées par l’ONG indienne barefoot College, en lien avec Berlin, vont être mises en place avec des femmes des villages pour devenir « ingénieures solaires ».

·       Construire avec des matériaux locaux et durables en soutenant les artisans locaux dans les projets. Le suivi de chantier et le travail de terrain sont déterminants et font partie du quotidien de chacun pour aller au bout du geste dans les projets.

·       Construire une offre généreuse et diversifiée de logement pour répondre à la forte demande. Les équipes travaillent à la mise en œuvre de procédés d’habitat innovant répondant aux besoins d’un public très précaire.

·       Favoriser les circuits courts grâce aux productions locales produites par les habitants des villages. Un projet de préservation et développement des activités agricoles existantes aura vocation à accorder une viabilité socio-économique de long terme à ses exploitants.

Parmi les six villages de Koungou, celui de Majicavo-Koropa est particulièrement impacté, avec un bidonville d’un millier de cases en tôles. Le village fait l’objet d’un NPRU (Nouveau Projet de Rénovation Urbaine). Une première phase du projet a été conventionnée avec l’ANRU pour désenclaver le quartier par des travaux de voirie qui ont débuté en mai 2021. Le coût total s’élève à environ 10 millions d’euros.

La deuxième phase, dont le plan guide a été validé en décembre 2020, est composée de trois secteurs aux enjeux multiples : Bandrajou, Mavadzani et Hamarachi. Sa programmation est une réponse aux problématiques de mal-logement, d’insalubrité, d’attractivité économique, de carence en équipements et services publics, d’insécurité et d’enclavement. L’habitat est au cœur du renouvellement urbain du village puisque sont prévus :

-        Le déploiement d’opérations innovantes d’amélioration de l’habitat et d’achèvement des travaux dans le parc privé en partenariat avec Action Logement,

-        la construction d’un panel large de logements (dont certains produits uniques à Mayotte sont en cours d’expérimentation) répondant à la diversité des profils de ménages (public et privé, du logement locatif très social à l’accession),

-        le recyclage de l’habitat ancien dégradé visant la résorption de l’insalubrité et du mal-logement par des opérations de démolition/reconstruction, dans le centre ancien du village mais également dans les bidonvilles localisés dans les hauteurs.

-        une régularisation foncière sur le secteur en lien avec la Commission d’Urgence Foncière (CUF) et des outils juridiques « puissants visant la lutte contre la spéculation foncière et les marchands de sommeil.

 

MISSIONS

  • Assumer une fonction de pilotage ensemblier pour les projets de rénovation urbaine.
  • Etre l’interlocuteur principal des acteurs en lien direct avec les projets (autres collectivités locales, services de l’état déconcentrés, département, associations, aménageurs, opérateurs…).
  • Au niveau technique, organiser et coordonner l’ensemble des projets.
  • Garantir la cohérence des actions conduites par les partenaires avec les objectifs du projet.
  • Innover sur des sujets complexes tels que : les modèles de relogement, d’habitat, d’adaptation des outils traditionnels du renouvellement au contexte de Mayotte…


Compétences requises

Savoir-faire

  • Piloter des projets complexes et connaitre l'environnement territorial et les partenaires des projets NPNRU.
  • Forte aptitude au travail en transversalité et sensibilité indispensable aux problématiques liées à la rénovation urbaine et aux problématiques environnementales et sociétales.
  • Proposer les démarches opérationnelles les plus adéquates pour la mise en œuvre des projets.
  • Analyser, définir les enjeux et orientations programmatiques à différentes échelles.
  • Mener des réunions, connaitre les techniques de communication, de négociation et de résolution des conflits.

Savoir -être

  • Curiosité, inventivité.
  • Réactivité, rigueur et sens des priorités.
  • Savoir rendre compte et rédiger dans un esprit de synthèse et d'analyse.
  • Adaptabilité à des contextes proches de ceux rencontrés dans les « pays en développement ».
  • Travail en équipe.
  • Sens du service public.

 

Une expérience similaire dans des contextes proches de Mayotte est un plus.

Merci de remettre vos candidatures (CV et lettre de motivation) avant le 7 septembre 2021, aux adresses mails suivantes :

 

Alain Manteau, DGS                                      Mélanie Guilbaud, DGA Développement Urbain

Tel : +262 639 409 026                                Tel : +262 639 218 445

Cliquez sur candidater pour accéder aux informations.                         Cliquez sur candidater pour accéder aux informations.r