[Mission conseil / Ingénierie de formation] Accompagnement à la refonte du parcours pédagogique Kodiko

KODIKO

  • Freelance
  • Paris, France
  • < 15 persons
Social mission

Kodiko accompagne vers et dans l’emploi des personnes réfugiées ou bénéficiaires de la protection subsidiaire. Kodiko propose aux personnes bénéficiaires un accompagnement collectif et individualisé, sur une période de 6 mois, renouvelable une fois

Job description

Champs de compétences : Ingénierie de formation, gestion de projet, posture conseil, insertion professionnelle de publics éloignés de l’emploi, thématique asile, accompagnement au déploiement, préparation et animation de comités de pilotage, certification de parcours de formation

Pays : France

  1. Présentation du programme Kodiko
  2. Étapes et éléments clés du parcours existant et enjeux de la refonte du parcours
  3. Objectifs et résultats attendus
  4. Planning de mise en oeuvre envisagé
  5. Profil du candidat attendu et processus de sélection


1. Présentation du programme Kodiko

Kodiko accompagne vers et dans l’emploi des personnes réfugiées ou bénéficiaires de la protection subsidiaire. Kodiko propose aux personnes bénéficiaires un accompagnement collectif et individualisé, sur une période de 6 mois, renouvelable une fois.

Cet accompagnement prend la forme :

  • d’un travail en binôme avec un salarié volontaire, proche en terme de profil ou de secteur d’activité, au sein d’une entreprise partenaire (à raison de 2 RDV par mois sur le lieu de travail du salarié, formé, outillé et accompagné par Kodiko)
  • d’ateliers collectifs d’aide à la recherche d’emploi conçus spécifiquement pour ce public et de mise à disposition de ressources dédiées (guide de la recherche d’emploi en France à destination des personnes réfugiées, Konnecteurs référents)

Par son approche, Kodiko souhaite faire évoluer le regard sur les personnes réfugiées en tant que professionnels et montrer qu’elles peuvent être porteuses de talents et de compétences et constituer une réelle opportunité pour notre pays et nos entreprises.

Le succès du programme d’accompagnement à l’insertion professionnelle, lancé en septembre 2016 en Ile-de-France, nous a amené à tester la réplicabilité du programme à Tours dès l’année suivante (septembre 2017), avec le soutien de Pôle Emploi et d’entreprises et associations locales. La stratégie de l’association est aujourd’hui d’ouvrir un nouveau territoire d’intervention par an, en alternant grandes agglomérations et villes moyennes. A ce titre, le programme Kodiko est implanté à Orléans depuis février 2019 et sera déployé à partir d’octobre 2019 à Strasbourg, avant de s’étendre sur d’autres villes de plus petite taille dans la région Grand Est en 2020 et 2021. Depuis le lancement de l’association, plus de 300 binômes Kodiko salariés volontaires / bénéficiaires réfugiés ont été formés.

A l’horizon 2021, Kodiko souhaite pouvoir assurer :

  • une présence sur 6 territoires (2 grosses agglomérations ; 4 métropoles de taille moyenne)
  • 15 promotions annuelles / 375 bénéficiaires réfugiés ; 375 bénéficiaires salariés volontaires par an
  • un doublement des promotions sur les grosses agglomérations dès l’année N+1
  • un modèle standardisé, outillé et à fort impact (taux de sortie positives >50% pour les personnes accompagnées / engagement fort des parties prenantes), permettant et sécurisant le passage à l’échelle

Les bénéficiaires directs du programme Kodiko sont :

Les personnes réfugiées ou bénéficiaires de la protection subsidiaire, sélectionnées après entretien individuel avec Kodiko et dont le profil est en adéquation avec le programme :

  1. statut réfugié ou protection subsidiaire
  2. niveau de langue A2 (oral)
  3. une expérience professionnelle valorisable et/ou une formation dans le pays d’origine / la volonté de construire et de réaliser un projet professionnel en France
  4. une stabilité sur le volet du logement et des ressources

Les salariés volontaires en entreprise, sensibilisés lors de sessions collectives sur leur lieu de travail en amont et engagés pour 6 mois sur un dispositif de mécénat de compétences. Ils s’engagent à :

  1. assister à une journée initiale de formation obligatoire (formation à l’asile, à l’accompagnement)
  2. accompagner un bénéficiaire réfugié à hauteur d’une dizaine de rendez-vous de 2 heures pendant leurs heures et sur leur lieu de travail
  3. participer à une soirée Retour d’Expériences entreprises à mi-parcours


2. Étapes et éléments clés du parcours existant et enjeux de la refonte du parcours

Le parcours Kodiko est un parcours de 6 mois, répliqué dans les différents territoires d’intervention de l’association, et qui comporte plusieurs étapes / volets clés :

Recrutement et formation des participants

La phase de recrutement des salariés volontaires et des bénéficiaires réfugiés fait l’objet de deux campagnes de sensibilisation / recrutement par an et par territoire. Le sourcing des participants est une étape clé pour la réussite du programme.

Côté bénéficiaires réfugiés, la phase d’inscription se déroule en 4 étapes : inscription sur le site internet de l’association (formulaire en ligne) ; un entretien de pré-sélection téléphonique pour s’assurer de la bonne compréhension du programme ; un entretien de 30/40 minutes avec 2 personnes de l’association pour valider le niveau de langue, le besoin et la motivation de la personne ; une étape de confirmation, mise en attente ou réorientation si la personne ne répond pas aux critères de sélection (cf ci-dessous).

Côté salariés, des formats de sensibilisation sont organisés dans nos entreprises partenaires afin de rencontrer les collaborateurs et de leur présenter le programme (engagement volontaire sur des dispositifs de mécénat de compétences). Kodiko compte plus de 15 entreprises partenaires sur l’ensemble des territoires où le programme est déployé, et mobilise en moyenne 5 collaborateurs par entreprise et par promotion.

L’ensemble des participants est invité à un séminaire de formation initiale permettant de présenter le programme, de sensibiliser les salariés volontaires à l’asile et la posture d’accompagnant et les bénéficiaires à une première approche des codes de la recherche d’emploi. Tous sont formés en détail sur le déroulement du programme, et des temps communs (déjeuner, témoignages, activités type team building) permettent d’embarquer l’ensemble des parties prenantes sur le programme. Ce format est en cours d’évolution, afin de proposer dès septembre 2019 plus d’activités communes sur cette journée.

A ce jour, d’autres ressources clés sont mobilisées pour assurer la réussite du programme :

  • Les Konnecteurs : des référents bénévoles formés par l’association et assurant le lien entre 2 à 3 binômes par promotion et Kodiko, afin de compléter l’accompagnement du salarié volontaire (sur le volet réseau, mise en action, accompagnement en ateliers, etc.), et d’assurer la collecte des indicateurs d’évaluation d’impact à T+3 et T+6. 6 à 7 Konnecteurs sont recrutés par promotion.
  • Les Koachs et experts RH assurant, bénévolement, le volet collectif du parcours Kodiko. Ces ressources sont recrutées par bouche-à-oreille, formant une communauté de 15 personnes environ sur l’ensemble des territoires d’intervention. Un partenariat est en cours de réflexion / mise en oeuvre avec l’EMCC avec l’objectif de mobiliser plus de coachs, dans les différents territoires Kodiko, notamment avec l’idée de mettre en place du coaching individuel pour nos bénéficiaires dès 2019.

La mise en œuvre d’une promotion comprend un volet accompagnement personnalisé en entreprise en binôme, pendant 6 mois : un salarié d’entreprise accompagnera un professionnel réfugié dans sa recherche d’emploi. Le travail en binôme lui fait bénéficier de connaissances sur le marché du travail français, les compétences demandées, les techniques de candidature, mais également d’une meilleure connaissance de l’entreprise, d’un secteur d’activité et d’un réseau professionnel.

Un volet complémentaire d’accompagnement collectif est également intégré : ateliers en groupe en moyenne une à deux fois /mois, animés par des Koachs et des experts RH. On citera les principaux :

  • Un atelier CV avec l’apprentissage de l’outil CVdesignR
  • Un atelier sur le marché du travail en France
  • Un atelier projet professionnel où l’on apprend à pitcher son projet
  • Un atelier LinkedIn
  • Des speed-meetings professionnels facilitant une mise en réseau des bénéficiaires réfugiés et la pratique du pitch
  • Un atelier sur la communication verbale et non verbale
  • Un atelier de coaching : Pouvoir utiliser ses forces pour rebondir
  • Un atelier sur les codes professionnels

Le programme Kodiko a été reconnu par un nombre important de partenaires clés (entreprises, associations, institutions), pour son impact auprès des personnes accompagnées. Après 6 mois d’accompagnement, 50% des personnes accompagnées sont en sortie positive (en stage, emploi ou formation qualifiante) et 100% sont devenues des chercheurs d’emploi actifs.

Pour les personnes réfugiées, l’impact est notamment :

  • une meilleure connaissance des outils et des savoir-faire de la recherche d’emploi
  • une appropriation des codes socio-professionnels du marché du travail et de la posture d’un chercheur d’emploi actif (en réseau, accompagné par d’autres associations éventuellement)
  • le gain de confiance et la reconnaissance comme un professionnel par ses pairs
  • la capacité à élaborer un projet professionnel en adéquation avec les contraintes et opportunités du marché du travail français
  • l’obtention d’une opportunité professionnelle en adéquation avec ses ambitions

Pour les salariés volontaires :

  • une meilleure connaissance de l’asile et le développement de compétences interculturelles, d’écoute et d’accompagnement
  • la réactivation de son propre réseau professionnel et une meilleure compréhension des attentes du marché du travail
  • une plus grande adhésion aux valeurs de l’entreprise et la réponse à une quête de sens au quotidien

A long terme, les effets sont bénéfiques pour les deux parties, et permettent à la personne réfugiée de se sentir plus insérée dans la société d’accueil, à travers la construction d’un projet réaliste et à la personne salariée de mieux comprendre les richesses de l’Autre et de porter des valeurs d’engagement et d’ouverture au sein de son entreprise.

Néanmoins, après trois ans d’existence, 13 promotions Kodiko lancées (plus de 300 binômes formés) et un programme répliqué dans différents territoires, des problématiques récurrentes nous ont convaincus de l’importance de faire évoluer le parcours d’accompagnement Kodiko.

Côté bénéficiaires

  • Une difficulté sur le sourcing des bénéficiaires (des critères assez restrictifs, notamment sur le niveau de langue)
  • Des degrés de maturité des projets professionnels divers en début de programme et des profils de bénéficiaires qui évoluent vers des personnes moins qualifiées, avec des niveaux de français plus bas
  • Des ateliers pas toujours jugés “utiles” par les personnes accompagnées, qui parfois comportent une dimension conceptuelle forte, ou sont déjà proposés par d’autres associations (atelier CV, pitch), et qui ne sont pas proposés “à la carte” selon les besoins des bénéficiaires (qui peuvent être différents)
  • Un réel problème d’assiduité au programme, notamment sur le volet collectif, qui questionne sur la temporalité et la qualité des ateliers proposés, ainsi que sur une approche par “objectifs”
  • Une frustration chez les bénéficiaires née de l’absence de “mise en action concrète” offerte par Kodiko durant le programme : bénévolat, emploi d’insertion, stages d’apprentissage ou d’exploration

Côté salariés

  • Un programme non certifiant qui limite l’engagement du collaborateur (le salarié remplit très rarement l’objectif des 10 RDV fixé en début de programme, taux de présence très faibles aux événements type soirée REX, speed-meeting)
  • Des difficultés à repérer les attentes et les besoins du bénéficiaire durant l’accompagnement
  • Le salarié ne sait pas toujours ce qu’il peut apporter à son binôme : soutien moral, codes, conseils, outils, contacts réseaux

Problématiques transverses

  • Un parcours collectif assez peu structuré et manquant de lisibilité
  • Des intervenants non rémunérés sur le parcours collectif (coachs solidaires, RH bénévoles, Konnecteurs) avec des disponibilités et des niveaux d’engagement assez hétérogènes
  • Un manque de cohésion de promotion, et des niveaux d’engagement globalement insuffisants

Les contraintes / opportunités à prendre en compte

  • Kodiko est lauréat de l’AAP du Plan Investissement dans les Compétences (Ministère du Travail), et pilote un consortium multi-acteurs (Manpower, Activ’action, Kabubu, Alliance Française) afin de renforcer son accompagnement auprès des personnes accompagnées. A partir de septembre 2019, et durant les 3 ans à venir, différentes activités devront être intégrées au parcours existant.
  • L’accompagnement par un cabinet (Agence PHARE) sur la  refonte de l’outil d’analyse d’impact de Kodiko, en parallèle de la présente mission, à partir de septembre 2019 nécessitant de développer une approche commune (construction d’indicateurs de suivi individuel et collectif tout au long du programme pour les deux parties salariés et réfugiés)
  • L’implication des salariés accompagnateurs ne doit pas dépasser 3 jours ½ sur l’ensemble de la durée de l’accompagnement (6 mois)  
  • Lancement du nouveau parcours d’accompagnement sur l’ensemble des territoires d’implantation en février 2020 : une ambition forte de déploiement sur un planning contraint  

3. Objectifs et résultats attendus

Objectifs

  • Renforcer l’impact du programme d’accompagnement Kodiko pour les deux parties (bénéficiaires réfugiés et salariés volontaires) via l’élaboration d’un nouveau parcours de co-training structurant et générant un fort niveau d’engagement   
  • Proposer un parcours d’accompagnement qui favorise les mises en situation, et les expériences (professionnelles et/ou bénévolat) pour les personnes réfugiées

Résultats attendus

  • Un audit du parcours existant Kodiko est réalisé, sur la base d’entretiens et d’analyse méthodologique des contenus actuels ; des pratiques d’autres structures accompagnant des publics éloignés de l’emploi (benchmark de 3 structures a minima) sont compilées
  • Un parcours de formation pour les deux catégories de bénéficiaires est élaboré et son contenu est créé sur la base à la fois de l’existant et de nouveaux contenus (modules, supports, cours, ateliers pratiques…)
  • Le nouveau parcours permet de proposer des opportunités de mise en action professionnelle à nos bénéficiaires en cours d’accompagnement (bénévolat, emplois d’insertion, stages d’exploration)
  • La conception du nouveau parcours de formation ouvre la possibilité d’une certification du parcours pour les deux parties (salariés et réfugiés)
  • Des outils de suivi sont développés et des objectifs clairement explicités (qualitatifs / quantitatifs) sur l’accompagnement individuel et collectif (en lien avec PHARE qui travaillera en parallèle sur le volet mesure d’impact)
  • Les différentes parties prenantes du programme sont formées, adhèrent et sont engagées durant toute la période d’accompagnement

Pour l’élaboration des modules il sera au préalable nécessaire de répondre aux différentes questions sur la méthodologie et l’organisation de la formation :

  • Qualifications/compétences indispensables attendues à l’entrée pour les différentes parties prenantes ?
  • Quelle répartition entre bénévolat et professionnels rémunérés sur l’accompagnement des parties prenantes (bénéficiaires réfugiés et salariés volontaires) ?
  • Modalités de formation (formation en salle, ateliers pratiques et ciblés, accompagnement individuel, MOOC, etc…)


4. Planning de mise en oeuvre envisagé

  • Oraux de sélection : juillet 2019
  • Phase de cadrage de la mission : juillet 2019
  • Diagnostic de l'existant / Evaluation des besoins / benchmark : sept./oct. 2019
  • Conception du nouveau parcours d'accompagnement : nov./déc. 2019
  • Restitution des livrables finaux : janv. 2019
  • Formation des CDP et accompagnement au lancement : février/mars 2019
  • Suivi / évaluation du nouveau parcours et réajustements potentiels : mars/sept.2019


5. Profil du candidat attendu et processus de sélection

  • Formation type DU en ingénierie de formation
  • Expérience(s) en ingénierie de formation : conception et construction de dispositifs de formation orientés insertion professionnelle
  • Capacité à élaborer un diagnostic objectivé / une analyse systémique d’un dispositif de formation existant en vue de proposer des réponses concrètes aux problèmes et axes d’amélioration identifiés
  • Construction de référentiels de formation et de certification / expérience dans les processus de certification de parcours auprès d’acteurs institutionnels
  • Expérience(s) préalables sur de l’accompagnement en conseil : organisation et animation de comités de pilotage, conduite d’entretiens, rédiger des rapports et synthèses (compétences fortes en gestion de projet)
  • Goût pour la transmission de connaissances et de compétences
  • Connaissance des enjeux liés à l’accompagnement de personnes réfugiées et/ou auprès de publics éloignés de l’emploi fortement valorisées
  • Maîtrise du pack office (Word, Excel, Powerpoint…)


How to apply?
Le processus de sélection se déroule en 2 temps : Envoi de vos propositions (format PPT ou Word) expliquant l’ensemble de la démarche proposée (méthodologie, livrables, planning de conception et de déploiement, proposition financière intégrant un taux journalier) avant le 30/06 à recrutement@kodiko.fr Un entretien de présentation de votre proposition entre le 8/07 et le 15/07 Une phase de cadrage de la démarche sera prévue entre le 15/07 et le 30/07 avec la personne retenue, afin de commencer la phase de diagnostic au 1/09.
More informations
  • Paris, France
  • Website
  • Unknown
  • Posted on 06-10-2019
Take time to define THE meaningful jobs that would really suit you!
Chargement...